vendredi 3 avril 2015

Le Secret 5.14

Émission enregistrée le 12 mars 2015

Death Engine session


Depuis les studios MAPL, Le Secret reçoit Olivier et Mickaël du combo lorientais Death Engine venu présenter son premier album, parler de son évolution sonore depuis la première démo que nous avions diffusée il y a déjà trois ans et évoquer ses fondamentaux musicaux. Profitez-en pour vous familiariser avec leur univers en attendant de les (re)voir sur scène au Manège à Lorient en ouverture de Godflesh le 18 avril.


Avec :
Death Engine : Cure (Mud LP, Throatruiner Records / Apocaplexy Records 2015)
Breach : Lost crew (Kollapse LP, Burning Heart Records 2001)
Pink Floyd : Corporal clegg (A saucerful of secrets LP, Columbia 1968)
Neurosis : Locust star (Through silver in blood LP, Relapse Records 1996)
Tuxedomoon : Basso pomade (dogs licking my heart) (The ghost sonata LP, Les Temps Moderne 1991)
Baron Noir : Grand meeting des ratés (Baron Noir / Aghast unreleased split EP,  Autoprod 2007)
Death Engine : Gun (Amen EP, Throatruiner Records / Basement Apes Records / North Cult Records 2013)
Nirvana : Scentless apprentice (In utero LP, Sub Pop / Geffen Records 1993)
Nine Inch Nails : March of the pigs (March of the pigs EP, Nothing Records / Interscope Records 1994)
Sonic Youth : 100 % (Dirty LP, Geffen Records 1992)
Queen Of The Stone Age : No one knows (Songs for the deaf LP, Interscope Records 2002)
Impure Wilhelmina : Bleed alone ( L'amour, la mort, l'enfance perdue LP, D'ici A La Realité / Chant Of Cetacean / Space Patrol Records 2005)
Old Man Gloom : To cary the flame (No, Hydra Head Records 2012)
Death Engine : Mud (Mud LP, Throatruiner Records / Apocaplexy Records 2015)

Les groupes ou artistes diffusés dans cette émission ont des sites internet. Mais si vous ne trouvez rien de bien intéressant sur le web n’hésitez pas à nous écrire afin que nous puissions éventuellement vous éclairer.
Chers auditeurs n’oubliez jamais que le son que vous entendez sur cette « web radio » ou sur vos lecteurs mp3 reste du son compressé et que de fait il ne restitue pas entièrement le travail des groupes ou des artistes sur leur musique. A bon entendeur. Merci.
…et achetez des disques…si vous le pouvez ?!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire